Passer au contenu principal

Identifiez-vous les faux messages à temps ?

Publiée le Veille technologie

Cette année encore, le Centre pour la Cybersécurité Belgique et la Cyber Security Coalition lance une campagne de sensibilisation sur le thème de la cybersécurité dans le cadre du Mois européen de la cybersécurité. Cette année, nous nous attaquons au phénomène du phishing. Près de 9 % de l’ensemble des internautes belges ont en effet été victimes de fraude sur Internet, dont le phénomène du phishing, et y ont perdu de l’argent .  (Euro stat 2015).

Les cybercriminels redoublent chaque jour de créativité dès qu’il s’agit de vous tendre un piège : – ils vous envoient de faux messages tellement convaincants que vous ouvrez l’annexe ;

  • ils vous promettent une importante récompense si vous complétez une enquête et fournissez vos données personnelles ;
  • ils vous menacent si vous ne réagissez pas ; – ils utilisent de plus en plus de canaux (e-mail, WhatsApp, Messenger, etc.). Heureusement nombre d’internautes sont suffisamment informés et ne tombent pas dans le piège !

Identifiez les faux messages “Au travers de cette campagne, nous voulons armer les internautes contre le phishing : les utilisateurs tant professionnels qu’occasionnels, les gamers, les accros aux médias sociaux”, tels sont les propos de Miguel de Bruycker, directeur du Centre pour la Cybersécurité Belgique. Si vous rencontrez l’une de ces situations, vous devriez tirer la sonnette d’alarme :

  • C’est trop beau pour être vrai ? Il y a alors de fortes chances que ce soit faux.
  • Le message contient un lien inhabituel, du type (http://lenomdevotrebanquebe.site), alors qu’il devrait être www.lenomdevotrebanque.be ou c’est le domaine de l’adresse mail (@xyz542.be) qui semble étrange.
  • Le message est inattendu: p. ex. il est question d’une livraison, or, vous n’avez rien commandé ;
  • vous êtes interpellé par une banque dont vous n’êtes pas client. – Il vous invite à télécharger une pièce ou à compléter des données confidentielles;
  • Le langage est impersonnel, contient des fautes ou est indiscret.

À l’issue de cette campagne, chacun sera capable d’identifier un faux message et saura quel comportement adopter : ignorez et effacez ce message. De Bruycker : “Mais nous allons encore plus loin. En collaboration avec tous les internautes, nous voulons combattre le phishing. Nous demandons à chacun de transmettre tout message suspect à suspect@safeonweb.be pour ensuite l’effacer. Le CCB effectuera un scan automatique des liens et pièces jointes à l’aide d’une technologie anti-virus avancée. Les liens dangereux seront consignés dans une liste noire et bloqués par les principaux navigateurs web. Nous mettrons les données techniques relatives aux virus à la disposition des entreprises anti-virus. C’est ainsi que nous ferons d’Internet un endroit plus sûr.”

Ensemble, luttons contre le phishing !

Luttons contre le phishing

Interessé(e) par nos activités ?

Inscrivez-vous pour rester informé(e).
J'accepteJe refuse C'est quoi un cookie ? Fermer

Vos préférences de cookie ont bien été modifiées